Header Photo  

Vous avez le choix

 
   
 
 

Les spirales, comment ça marche

Les spirales sont en Nitinol, métal à mémoire de forme, habituellement utilisé dans les implants médicaux (stents, etc …). Elles sont mises en place en position « redressée » (droite) dans la zone pulmonaire cible et reprennent leur forme (de spirale), une fois déployées. C’est en reprenant leur forme de spirale qu’elles « cravatent » le poumon emphysèmateux et réduisent donc son volume. Plusieurs spirales sont mise en place de chaque côté (8-10 par lobe) de manière à obtenir une réduction volumique efficace et à restaurer les forces de rétraction élastiques.
Le traitement est réalisé sous anesthésie générale. Les spirales dont la taille est comprise entre 100 et 150 mm (50 à 70 mm quand elles sont déployées) , sont mises en place via un petit tuyau, appelé cathéter, placé dans le canal opérateur d’un bronchoscope souple (appareil souple introduit par la bouche et qui permet d’explorer les bronches). En cravatant une zone de poumon malade, les spirales exercent un effet de rétraction sur celle-ci.

Spirale (l’extrémité d’un crayon de bois est montrée par comparaison pour donner une idée de la taille des spirales)

 

Huit à dix spirales sont mises en place dans la zone la plus malade du poumon, sous contrôle de la vue et sous contrôle radiologique. La durée moyenne d’une procédure est de 30 à 60 minutes. Un seul côté est traité par procédure, le traitement contro-latéral étant réalisé lors d’une 2ème séance, un à trois mois plus tard. La durée moyenne d’hospitalisation est de l’ordre de 3 jours.

Radio des poumons avant puis après mise en place des spirales du côté droit puis du côté gauche.

 

Une innovation en cours de validation